RIRE2

Stévia : plus d’une année d’attente...

Depuis août 2014, Stevco attend l’obtention d’une homologation définitive d’une variété chinoise de semence de la Stévia pour avoir les coudées franches dans ses activités.

Une pépinière des plants de la stevia à Kigarama, commune Ndava, province Mwaro ©IwacuUne pépinière des plants de la stevia à Kigarama, commune Ndava, province Mwaro ©Iwacu
Malgré l’attente d’une homologation définitive, la population continue à multiplier la Stévia dans les pépinières dans les dix provinces du pays (Bujumbura rural, Bubanza, Mwaro…). Selon Fabien Gahungu, responsable agronome de la Stevco, l’analyse de la teneur en sucre (taux de stévioside), effectuée par l’Office Nationale de Certification et de Contrôle de Semences (ONCCS), dans Kirimiro, Mugamba et Bweru, répond aux normes commerciales internationales.

Pour le moment, il indique qu’ils sont en train d’installer, en collaboration avec l’office, des champs expérimentaux afin de prélever des échantillons. « Ces derniers seront analysés pour confirmer que la variété Huinong peut s’adapter dans toutes les zones agro-écologiques du pays avec des teneurs de stévioside recommandables. »

L’agronome fait savoir que le rapport technique selon les activités prévues sera disponible en janvier 2016. « Nous suivons à la lettre les recommandations émises par la Commission Technique Nationale de l’Homologation Variétale (CTNHV). » Toutefois, il précise que Stevco a désormais le droit de multiplier, de produire et de vendre son produit à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. En outre, il fait savoir qu’ils ont déjà introduit une autre variété de semence de la stévia (PC1) importée du Kenya. « Elle est en train d’être expérimentée, avec notre collaboration, dans les stations de l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi (ISABU). »

Pour Fidèle Gahungu, directeur général de l’ONCCS, les conditionnalités émises dans les recommandations du rapport de la CTNHV doivent être respectées. Entre autres confirmer que la variété chinoise (Huinong) de semence de la Stévia peut s’adapter à tous les sols du territoire burundais. Le secrétaire permanent au ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, Joseph Nduwimana, signale que la Stevco doit présenter les derniers essais de confirmation de cette semence.

Organic Food 

"Promouvoir l'intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures pour une sécurité durable et la lutte contre la malnutrition."

Contact

  info(@) minagrie.gov.bi
  (00257) 22 22 20 87
  (00257) 22 22 20 87
  Adresse: Avenue Mwambutsa,N°, Ngagara;Quartier 4

Reste en contact