ARTICLE SUR L’ACTIVITE DE SENSIBILISATION SUR LE PROJET D’APPUI SUR LA COMPETITIVITE DU SECTEUR CAFE

Ce vendredi 14 avril 2017, le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage s’est rendu en commune Kayanza sur la Colline Maruri pour le lancement des activités de sensibilisation sur le Projet d’Appui à la compétitivité du secteur café (PACSC).  Ces activités ont commencé par la visite des pépinières, d’une usine de lavage du café de la coopérative Dusangirijambo. Monsieur le Ministre a aussi procédé à la fertilisation d’un champ de caféier.

Dans son allocution, le Ministre a remercié la Banque Mondiale du don octroyé pour que la culture du café soit encore valorisée. Il a mis en garde la population présente de ne pas prendre des risques de vendre frauduleusement la production chez  les pays voisins car ceux qui seront attrapés seront sévèrement punis selon la loi. Il a également informé que ce projet vient renforcer les capacités du producteur pour qu’il sache les bonnes techniques culturales afin d’augmenter la saveur et la production du café pour qu’ensuite le prix soit revu à la hausse, chose que la population a bien accueilli. Il a indiqué que le projet vient appuyer le Gouvernement dans l’approvisionnement des produits phytosanitaires et d’engrais où le projet appuiera jusqu’à 40% du prix du produit et 60% seront payés  par le bénéficiaire. Le projet interviendra dans les provinces de Kayanza, Ngozi, Kirundo, Muyinga, Gitega et Karusi. Le Ministre a, à cet effet remis des sacs d’engrais aux bénéficiaires en leur demandant de suivre les conseils des encadreurs pour un meilleur rendement.

Après cette visite, une réunion entre partenaire intervenant dans le secteur café a été tenue pour informer à chacun sa zone d’intervention.

De son coté, le Ministre a promis que toutes ces activités seront supervisées par les services habiletés du Ministère pour que le producteur ne soit pas  victime du mauvais fonctionnement des activités des partenaires du secteur café. Il a demandé à ceux-ci de faire un encadrement régulier du producteur et qu’il soit assisté dans son champ et non dans les salles de réunion. Une communication permanente s’avère importante pour une bonne coordination des activités entre les différents partenaires.

Il a clos la réunion en interpellant toute personne œuvrant dans le secteur d’y mettre tous les efforts possibles pour lutter contre la pauvreté en augmentant la production et  la saveur du café.  

Atelier d’information et de sensibilisation sur la promotion de la filière avocatière au Burundi

Monsieur le Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage Dr Déo-Guide RUREMA a procédé, ce vendredi 08 juin 2018 à l’ouverture d’un atelier d’information et de sensibilisation sur la promotion de la filière avocatière au Burundi. C’était à Gitega au Jean Paul II. Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en application de la convention de partenariat entre la Coopérative DUTEZANYE IMBERE de Murayi, commune Giheta, province Gitega et le FIDA à travers le Projet de Développement des Filières.

Dans son discours de circonstance, Monsieur le Ministre a fait savoir que l’avocat a été choisi car il est l’un des cultures horticoles qui contribuent à l’amélioration du niveau nutritionnel de la population, à la protection de l’environnement, à la création d’emplois, à la diversification des sources de revenus et au développement économique en général. Il a ajouté que l’huile qui en est extraite a les mêmes propriétés organo-léptiques et qualité que celles de l’huile d’Olive très prisée et fortement commercialisée dans le monde.

Il a continué en disant que la promotion à grande échelle de la culture et de la transformation de l’avocatier permettra d’améliorer donc la situation nutritionnelle des populations, l’augmentation des revenus des producteurs et l’apport en devises par l’exportation des produits agricoles à haute valeur ajoutée pour le pays. Les sous-produits de la transformation des fruits d’avocat ont également une grande valeur nutritive pour le bétail notamment pour engraisser les animaux.

P Pour ce, Monsieur le Ministre a demandé aux participants de donner des actions rapides et directement opérationnelles pour l’extension des plantations d’avocatiers biologiques et de préciser les mécanismes durables de partenariat entre les usines privées de transformation de l’avocat et les producteurs dans une logique de gagnant-gagnant.

Pour terminer, Monsieur le Ministre Dr Déo-Guide RUREMA a encouragé la Coopérative Murayi qui vient d’emboîter le pas au programme de S.E Monsieur le Président de la République du Burundi dans le développement de la filière avocaière et a invité les autres Coopératives d’initier les mêmes partenariats pour étendre la culture d’avocatier dans les autres régions naturelles et promouvoir les autres filières horticoles dont notamment les agrumes, le manguier, l’ananas et le macadamia.

Il n’a pas manqué de rappeler que le Gouvernement du Burundi a déjà fourni des efforts considérables dans le développement de l’horticulture depuis 1979 à travers les services techniques du Ministère et qu’un Cadre Stratégique pour le Développement de l’Horticulture au Burundia été élaboré depuis 2013.

ATELIER DE DISSEMINATION DES RESULTATS DE RECHERCHE DU PROJET WATER LAND ECOSYSTEMS TRADE IN STAPLES (WALETS)

L’Assistant du Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage Madame Jacqueline NDAYIHANZAMASO a procédé ce jeudi, 3 novembre 2016 à l’ouverture d’un atelier de dissémination des résultats de recherche du projet Water Land Ecosystems Trade in Staples (WaLETS), organisé à l’intention des acteurs des secteurs diversifiés dont l’agriculture, l’eau, environnement etc.

                                          

                                                 L’Assistant du Ministre lorsde l’ouverture de l’atelier                                                           Photo de groupe

 

Dans son discours d’ouverture, l’Assistant du Ministre Mme Jacqueline NDAYIHANZAMASO a remercié la coordination du projet Kilimo Trust pour avoir préféré de tenir ces assises dans notre pays et le soutien financier accordé afin que cet atelier puisse s’organiser dans les conditions favorables.

 

Etant donné que la vision de ce projet cadre avec celle du Gouvernement du Burundi à travers le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage qui consiste en la transformation de l’agriculture de subsistance en une agriculture de marché, assurant un revenu décent aux ménages et soucieuse de l’environnement et de la bonne gestion des ressources, elle s’est réjoui du début de cette coopération en matière de recherche basée principalement sur trois cultures dont le riz, le maïs et le haricot.

Elle a terminé son allocution en demandant aux participants de suivre toutes les présentations pour la formulation des recommandations pratiques et des stratégies appropriées pour une appropriation de ces résultats surtout dans la recherche de solutions définitives à la sécurité alimentaire.

Signalons que le projet WALETS intervient dans les domaines de l’Eau, la Terre, les Ecosystèmes et les échanges commerciaux des produits Agricoles et œuvre dans les pays faisant partie de la communauté Est-Africaine.

Avaient participé à cet atelier les représentants des institutions de recherche, les privés œuvrant dans le secteur agricole, certaines associations féminines impliquées dans le développement du secteur agricole ainsi que certains cadres des Ministères techniques dont le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, le Ministère ayant en charge l’Environnement et celui en charge du Commerce.


 

"Promouvoir l'intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures pour une sécurité durable et la lutte contre la malnutrition."

Contact

  info(@) minagrie.gov.bi
  (00257) 22 22 20 87
  (00257) 22 22 20 87
  Adresse: Avenue Mwambutsa,N°, Ngagara;Quartier 4

Rester en contact