Audience au cabinet du Ministre : Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a reçu en audience ce mardi 19 juillet 2016, une délégation hollandaise de l’Organisation IFDC

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a reçu en audience ce mardi 19 juillet 2016, une délégation hollandaise de l’Organisation IFDC dont l’objectif était de présenter Stephen Walsh, le conseiller principal des systèmes de semences de l’Université de recherche Wageningen UR venu dans le cadre du Projet de Développement Intégré du Secteur Semencier( ISSD ) qui collabore avec le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage dans la multiplication et subvention des semences améliorées.

                                                                            

Pendant l’audience

Stephen Walsh a indiqué que l’objectif principal de sa mission dans le pays est de parcourir le document de stratégie de subvention de semences et de s’enquérir de la situation du document sur le plan opérationnel. En regroupant les différents constats sur terrain, il pourra analyser ce qui pourrait être fait et chercher des bailleurs potentiels.

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a quant à lui fait savoir qu’il est satisfait des relations de coopération avec la Hollande pour un grand attachement dans les programmes du Ministère surtout dans la subvention des engrais chimiques et des semences sélectionnées. Il ajouté à ce propos que des ordonnances se rapportant aux semences ont été restructurées au niveau du conseil des Ministres détaillant les conditions pour être producteur des semences, les conditions de commercialisations des semences, la production d’un catalogue de semences, la certification des semences et les conditions d’entrée des semences dans le pays. Ainsi, pour arriver aux résultats souhaités, le Ministère est entrain de se concentrer sur la lutte antiérosive pour protéger le sol. Il a ajouté qu’après avoir protégé le sol, les grandes zones agro écologiques seront analysées pour faire la gestion post récolte et ainsi révolutionner l’agriculture.

Le Ministre a clôturé l’entrevue en invitant son hôte à s’entretenir avec les différents Directeurs Généraux du Ministère pour avoir plus de détails et leur partager ses observations quant aux constats trouvés sur terrain.

Audience au cabinet du Ministre : Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Dr Déo-Guide RUREMA a reçu en audience le Groupe WIT LTD Membre de FSB/UKTI/LCCI conduite par Bishop Abraham Masukulu Kiesse.

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Dr Déo-Guide RUREMA a reçu en audience le Groupe WIT LTD Membre de FSB/UKTI/LCCI conduite par Bishop Abraham Masukulu Kiesse.

                                                                                               Pendant l'audience

L’objet de cette visite était de présenter à Monsieur le Ministre ce qu’ils peuvent offrir au Burundi dans le secteur de l’agriculture et de l’Elevage. Il s’agit de :

- moderniser son agriculture et faire d’elle une nouvelle source importante des recettes pour l’Etat ;

- construire des usines de triage des produits agricoles prêts à l’exportation ;

- monter des usines de transformation des produits fruitiers en jus pour la consommation locale et l’exportation ;

- construire des bateaux de pêche à largeur sur le lac Tanganyika pour permettre aux pécheurs de garder leurs poissons frais ;

- moderniser des usines de transformation pour avoir du lait, du beurre et fromage, et enfin construire des écoles professionnelles de courte durée pour former des techniciens en agriculture, pêche et élevage. Ils ont en outre ajouté qu’ils sont prêts à contribuer selon les besoins prioritaires du Ministère.

Prenant la parole, le Ministre les a remerciés pour avoir pensés à contribuer au développement du secteur agricole et élevage et les a informés que la vision du Ministère est d’assurer la sécurité alimentaire de la population en qualité et en quantité. Pour ce, il a ajouté que les principaux facteurs de production ont été planifiés à savoir :

-l’accès aux engrais chimiques à travers le Programme National de subvention des engrais au Burundi depuis 2013,

- le programme de subvention des semences dont un document vient d’être produit et validé, le programme de lutte antiérosive ;

- ainsi que le programme d’intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures.

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage veut également intensifier la riziculture, les cultures maraichères ainsi que les fruits. En rapport avec le stockage et la transformation, le Ministre a fait savoir qu’on a besoin d’infrastructures.

Il a terminé en précisant qu’au Burundi, il y a beaucoup d’opportunité pour développer le pays et les a appelés à contribuer dans tous ces programmes que le Ministère est en train de réaliser. Il les a demandés de préparer un document officiel de travail tout en se référant aux programmes du Ministère et de le présenter au Cabinet.

Audience d'une délégation de la Chine...

Ce mardi 24 novembre 2015, le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage Dr Déo-Guide RUREMA a reçu en audience une délégation envoyée par le Gouvernement chinois pour effectuer la mission d’assistance agricole. Le Ministre a indiqué que le Gouvernement du Burundi apprécie la bonne collaboration entre le Burundi et la Chine et l’appui aussi financier que technique offert par le Gouvernement Chinois. Il alors a brièvement présenté le Burundi, un pays où plus de 90% de la population vit de l’agriculture, plus de 50% du secteur agricole contribue au Produit Intérieur Brut, plus de 95% sont des recettes d’exportation et plus de 95% de ce secteur contribue à la sécurité alimentaire. Et compte tenue de l’importance que joue le secteur agricole et élevage, le Ministre a fait savoir que son Excellence Monsieur le Président de la République a fait de ce secteur une priorité par une vision qui consiste à faire l’intensification agricole en fonction des zones écologiques et des cultures. Il a ajouté qu’il faut organiser la population autour des coopératives et des formations depuis la préparation du champ, la conservation des récoltes jusqu’au circuit de commercialisation. Le Ministre a indiqué que cette délégation arrive au bon moment et l’a demandée que leur expertise soit beaucoup plus large, qu’elle ne soit pas centrée sur le matériel seulement mais aussi organiser et former la population comme ça été fait en Chine pour le développement agricole au Burundi.
Prenant la parole, le chef de la délégation a indiqué que la Chine a réalisé une transformation historique de l’agriculture traditionnelle à l’agriculture moderne pendant trente ans. Il a continué en disant que le niveau du développement agricole du Burundi est proche de celui de la chine vers la fin des années quatre-vingts parce que les ressources naturelles des deux pays sont semblables, par conséquent, l’expérience de la Chine devrait être appliquée au Burundi. Il a terminé par une promesse de transmettre leurs expériences dans le développement de l’agriculture enfin de contribuer à l’amélioration agricole au Burundi.
Le Ministre Déo-Guide RUREMA a clôturé l’audience en disant qu’une visite de terrain sera organisée pour que ces techniciens chinois se rendent compte des réalités sur terrain afin qu’ils commencent leur travail tout en ayant la même vision et compréhension sur la situation du Pays. Il les a demandés de se sentir à l’aise dans les propositions et de contribuer pour le développement du secteur agricole et élevage au Burundi.


 

"Promouvoir l'intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures pour une sécurité durable et la lutte contre la malnutrition."

Contact

  info(@) minagrie.gov.bi
  (00257) 22 22 20 87
  (00257) 22 22 20 87
  Adresse: Avenue Mwambutsa,N°, Ngagara;Quartier 4

Rester en contact