Développement du secteur agricole via la promotion des coopératives agricoles

Accompagné par les différents partenaires intervenant dans la riziculture au niveau de la plaine, ainsi que les hauts cadres du Ministère, le Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, Dr Déo-Guide RUREMA a effectué une visite dans la commune Gihanga de la province Bubanza pour se rendre compte des réalisations en matière de la riziculture.

                                    

Le Ministre a visité certains champs de multiplication des semences exploités par les coopératives sous l’encadrement de la Société Régionale de Développement de l’Imbo, en collaboration avec le Projet Régional de Développement agricole Intégré dans les Grands Lacs (PRDAIGL) ainsi que les champs d’expérimentation des différentes variétés de riz installés avec l’appui technique de l’Institut International de Recherche sur le Riz (IRRI).

La visite a permis de constater que les coopératives sont bien organisées, en témoignent l’aspect des champs et la fierté des membres des coopératives. Ces derniers ont signalé qu’ils bénéficient des intrants agricoles dont notamment les engrais, les semences et les produits phytosanitaires, mais également l’encadrement et l’eau d’irrigation.

Le Ministre a salué l’initiative de créer les coopératives rizicoles intervenant dans la multiplication des semences, précisant qu’elles vont beaucoup contribuer dans la mise en œuvre du programme d’intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures, surtout.

Tenant compte du problème lié à la disponibilité des semences, il a recommandé à la Direction Générale de la planification agricole via la Direction en charge des statistiques, de travailler en collaboration avec l’IRRI pour mener une enquête sur l’évolution des statistiques de production du riz à partir de la mise en œuvre du programme d’intensification agricole. Ils vont démontrer à quel niveau les différentes expérimentations contribuent à l’amélioration quantitative et qualitative de la production et partant, savoir si le pays est à mesure de s’auto suffire en termes de semences ou de la production du riz en général.

Le Ministre est heureux de constater que la population comprend de plus en plus le bien fondé des coopératives et profite de l’occasion pour faire savoir que le MINEAGRIE est engagé à promouvoir les coopératives, donnant l’exemple qu’à partir de la saison 2020A, il sera initiée au moins une coopérative agricole sur chaque colline du Burundi.

Il a fait savoir que le travail en synergie procure beaucoup d’avantages et qu’une fois organisés en coopératives, l’acquisition des intrants devient facile et les producteurs ouvrent les horizons à travers les différentes formations sur les techniques d’augmentation de la production.

Il a ainsi recommandé d’organiser dans moins de deux semaines, une visite d’échange d’expérience dans tout le pays à l’intention des producteurs du riz de la plaine et ceux des collines pour une harmonisation des approches. Il recommande aussi de commencer à réfléchir sur comment transférer les technologies agricoles des marais et plaines au niveau des collines pour augmenter davantage la production et assurer une sécurité alimentaire à tous les burundais et habitants du Burundi.

Dès qu’on aura maîtrisé les techniques améliorées d’augmentation de la production, précise le Ministre, la disponibilité au niveau local sera une réalité et le Burundi n’aura plus besoin de faire recours aux importations. Il sera seulement question de développer les techniques de gestion post-récolte notamment la conservation, la transformation et la commercialisation.

 


 

"Promouvoir l'intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures pour une sécurité durable et la lutte contre la malnutrition."

Contact

  info(@) minagrie.gov.bi
  (00257) 22 22 20 87
  (00257) 22 22 20 87
  Adresse: Avenue Mwambutsa,N°, Ngagara;Quartier 4

Rester en contact