Atelier de validation du Plan d’Action National de contrôle de la chenille légionnaire d’automne

Depuis 2016, le Burundi fait l’objet d’attaques par un nouvel organisme nuisible appelé chenille légionnaire d’automne « Spodopterafrugiperda ». Cette chenille polyphage cause des dégâts énormes principalement sur les cultures du maïs et sorgho presque dans tout le pays à des incidences variables selon les provinces. D’autant plus que le maïs est cultivé au cours des 3 saisons successives, ceci laisse comprendre pourquoi ladite chenille continue à proliférer d’une façon spectaculaire.

« Dans un pays connaissant des périodes de l’année à sécurité alimentaire précaire suite aux aléas climatiques et des conditions socioéconomiques en cours, des pertes de production induites par le nouveau ravageur pourraient augmenter drastiquement le nombre de personnes en insécurité alimentaire aiguë particulièrement dans les zones ayant le maïs, le sorgho, le riz et le blé comme composantes principales de leurs moyens d’existence » a fait savoir Monsieur l’Assistant du Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage Monsieur Diomède NDAYIRUKIYE lors de l’ouverture d’un atelier de validation du Plan d’Action National de contrôle de la chenille légionnaire d’automne, ce jeudi 07 juin 2018 à la Détente de Bujumbura.

Il a indiqué que le document validé par tous les intervenants dans le secteur agricole en général et dans la filière maïs en particuliers s’articule sur quatre composantes à savoir la (1)Coordination, (2) Communication, sensibilisation, renforcement des capacités et recherche, (3) suivi et évaluation des pertes et de l’impact sur la sécurité alimentaire et les moyens d’existence ainsi que (4)le contrôle intégré et durable basé sur le dépistage, la surveillance et l’alerte précoce et qu’il va permettre aux différentes parties prenantes de conjuguer leurs efforts pour arriver aux résultats positifs conduisant à freiner la pullulation de la chenille.

Il a terminé en demandant aux uns et aux autres une meilleure remise à niveau de leurs interventions sur la gestion et contrôle de la chenille dans notre pays afin d’adopter un mécanisme coordonné, fiable et efficace contre ce ravageur.


 

"Promouvoir l'intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures pour une sécurité durable et la lutte contre la malnutrition."

Contact

  info(@) minagrie.gov.bi
  (00257) 22 22 20 87
  (00257) 22 22 20 87
  Adresse: Avenue Mwambutsa,N°, Ngagara;Quartier 4

Rester en contact