Une bonne production agricole source du bien être de la population burundaise

De Muyinga à Makamba en passant par Ruyigi et Rutana, le Ministre a poursuivi ses visites dans le but d’évaluer la récolte 2018A en dates du 1er et 02 février. Parmi les sites visitées figurent celles des exploitants des cultures d’avocat et d’ananas ainsi que l’introduction de nouvelles cultures notamment la pomme et l’olivier. La visite lui a également permis de remarquer certaines avancées dans le domaine de la conservation et la transformation de la production parmi lesquelles différentes infrastructures ont été mises en place notamment les hangars de stockage et l’unité de transformation de l’huile de tournesol.

Il a également constaté qu’il est actuellement possible  de conserver la production d’une saison à une autre et qu’un jeune diplômé chômeur peut investir dans l’agriculture et évoluer vers un stade de création d’emploi.

Après cette tournée, le Ministre en a profité pour réunir tous les directeurs provinciaux de l’agriculture et de l’élevage pour  leur demander de travailler en synergie avec toutes les Organisations Non Gouvernementales qui sont dans leur région aussi bien qu’avec les multiplicateurs de semences opérant dans chaque province car ceux-ci doivent être connus par les DPAEs de même que les fertilisants, le cheptel et les infrastructures agricoles.

C’est après la réunion, que le Ministre s’est adressé aux medias au cours d’un point de presse tenu à Makamba où il a fait savoir qu’il est ravi de constater que la population burundaise de toute catégorie adhère massivement aux priorités du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage qui sont orientées vers l’augmentation, la conservation et la transformation de la production. il s’est réjoui de remarquer que grâce à cette augmentation les prix ont sensiblement baissé sur les marchés d’approvisionnement notamment ceux du riz, du haricot, de la pomme de terre, du maïs,.. .

C’est ainsi donc qu’il a lancé un appel aux cadres de son Ministère de montrer un bon exemple dans les priorités qu’il prône et aux partenaires techniques et financiers de s’aligner aux priorités du Gouvernement pour travailler en synergie avec les services techniques du Ministère qui sont sur terrain. Celles-ci doivent collaborer avec l’administration en mettant en place des comités mixtes de gestion de la récolte et des intrants pour décourager les différentes tentatives de gaspillage de la production (usure, fraudes) et pour veiller à la bonne gestion de la récolte.

Il a tenu à conclure son message en remerciant le Gouvernement du Burundi pour son soutien au secteur agricole et aussi les partenaires techniques et financiers ainsi que les privés pour leur implication dans le secteur agricole.


 

"Promouvoir l'intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures pour une sécurité durable et la lutte contre la malnutrition."

Contact

  info(@) minagrie.gov.bi
  (00257) 22 22 20 87
  (00257) 22 22 20 87
  Adresse: Avenue Mwambutsa,N°, Ngagara;Quartier 4

Rester en contact