Le Ministre reçoit une délégation hollandaise conduite par Dr. Ir. Neik Van Duivenbooden

Audience au cabinet du Ministre

                                                  

                                                                                                                         Pendant l’audience au Cabinet du Ministre

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage Dr Déo-Guide RUREMA a reçu en audience une délégation Hollandaise conduite par Dr. Ir. Neik Van Duivenbooden. C’était ce jeudi 21 avril 2016. L’objet de la visite était d’informer S.E Monsieur le Ministre de la mise en place d’un logiciel « Mapping » de coordination des intervenants. C’est un outil de décision pour une plus grande synergie et plus grand impact qui va aider dans le changement du secteur agricole, a indiqué Dr. Ir. Neik Van Duivenbooden.

Prenant la parole, le Ministre a fait savoir à la délégation que le secteur agricole a des forces et faiblesses qui sont déjà connues et que le Gouvernement envisage de trouver des solutions durables car des actions sont en train d’être menées pour augmenter la production agricole et lutter contre l’insécurité alimentaire. Il s’agit entre autre de la protection des terres cultivables par la mise en place des courbes de niveau, l’intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures, l’utilisation des semences sélectionnées, l’usage des fertilisants et amendements, distribution du gros et petit bétail pour permettre aux agriculteurs d’avoir du fumier organique, l’aménagement des marais pour intensifier la culture du riz. Pour le Ministre, il manque la complémentarité des partenaires sur terrain ce qui fait que les budgets affectés dans ce secteur n’apportent pas de résultat satisfaisants. Ainsi, il a souligné qu’il doit y avoir un changement dans l’agriculture basé sur l’orientation des activités et qu’il va établir un tableau de bord afin d’évaluer facilement chacun dans son domaine.

Il a terminé en indiquant  qu’il faut organiser les producteurs pour qu’ils puissent eux-mêmes se développer car la majorité de la population burundaise vit de leur produit agricole et ne dépend pas de produits agricoles importés. Pour ce, il faut  concevoir des projets concrets sur terrain avec résultats palpables sur l’agriculteur. 

Organic Food 

"Promouvoir l'intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures pour une sécurité durable et la lutte contre la malnutrition."

Contact

  info(@) minagrie.gov.bi
  (00257) 22 22 20 87
  (00257) 22 22 20 87
  Adresse: Avenue Mwambutsa,N°, Ngagara;Quartier 4

Rester en contact