Saisi des engrais chimiques importés frauduleusement

Le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage à droite et celui en charge de la Bonne Gouvernance à gauche
Le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage à droite et celui en charge de la Bonne Gouvernance à gauche
Le vendredi 29 janvier 2016, 27 tonnes d’engrais chimiques ont été saisis pour fraude à la frontière de Kobero en province Muyinga. Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage accompagné de celui en charge de la Bonne Gouvernance et d’une délégation de la Deuxième vice- Présidence de la République s’est rendu sur les lieux ce jeudi 4 février 2016 pour s’enquérir de la situation.

Deux camions contenant l’un 200 sacs et l’autre 450 sacs étaient présents dans l’entrepôt de la frontière. C’est ainsi que les services en charge de la lutte contre la corruption œuvrant à la frontière les ont saisi parce qu’ils avaient eu une inquiétude en rapport avec une lettre qui désignait que le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage avait donné l’autorisation d’importer ces engrais chimiques.

La 1ere discordance qui avait permis à ces services d’avoir des doutes, fut le numéro de référence 3182/2016 qui n’avait aucun rapport avec ceux qu’ils avaient habitude de contrôler au début de l’année. La deuxième discordance fut la date de la signature de la lettre du 18 janvier 2016 car à cette date, le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage était en mission de travail en République Populaire de Chine.
Le directeur de la fertilisation des sols au sein du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage a indiqué qu’il existe un processus d’importation des engrais chimiques. Ce processus consiste au lancement d’appel d’offres à tous les importateurs d’engrais chimiques remplissant les conditions exigés par le Ministère. Le candidat retenu se munit d’une lettre de commande ainsi qu’une autorisation d’importations signées par le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage. Une fois que l’engrais arrive à la frontière, il est acheminé à l’ISABU pour analyse et ensuite est autorisé d’être distribué afin que les agriculteurs s’en approvisionnent.
La délégation s’est ensuite rendue à Ngozi pour constater une autre forme de collaboration frauduleuse où 2 tonnes d’urée et de DAP étaient conservés dans un stock au marché de Ngozi. Ce stock datait de septembre 2014 signe que l’engrais avait déjà dépassé la date de péremption.

Après s’être rendu compte des engrais, le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a demandé à la 2eme Deuxième Vice -Présidence de la République de mettre en place un comité chargé de suivre l’état des lieux des produits saisis pour ensuite proposer leur destinée et faire parvenir les mesures à prendre.

Organic Food 

"Promouvoir l'intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures pour une sécurité durable et la lutte contre la malnutrition."

Contact

  info(@) minagrie.gov.bi
  (00257) 22 22 20 87
  (00257) 22 22 20 87
  Adresse: Avenue Mwambutsa,N°, Ngagara;Quartier 4

Rester en contact